Les avocats veulent un leader national

le
0
La profession voudrait élire un représentant au suffrage universel, selon le barreau de Paris.

Les avocats veulent se mettre en ordre de bataille. Ils ne souhaitent plus voir qu'un seul chef à la tête de la profession, comme les notaires ou les experts comptables, leurs concurrents. C'est Jean Castelain, bâtonnier de Paris pour quelques semaines encore, qui a jeté un pavé dans la mare en décidant d'interroger les quelque 22.000 avocats que compte le barreau de Paris sur la question longtemps restée taboue de la «gouvernance» de la profession - la prudence oratoire reste encore de mise sur le sujet. Selon le questionnaire auquel ont répondu près de 3500 robes noires - soit un taux de 15% «très significatif, note le bâtonnier, puisqu'il est nettement plus important que les 4% de participation à la primaire socialiste, ou que les 2% de retour moyen aux questionnaires municipaux» -, 74% des avocats parisiens appellent de leurs v½ux un «président» ou un «bâtonnier» national élu au suffrage universel direct de l'ensemble des avocats hexagonaux.

L'idée cons

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant