Les avocats parisiens contestent la Conférence du stage

le
0

Les avocats pénalistes reprochent notamment à ce concours annuel du Barreau de Paris de récompenser l'éloquence, et non la maîtrise du droit.

Une contestation de classe. La pression de la base des pénalistes monte contre l'institution multi-séculaire de la Conférence du stage. Ses 12 secrétaires issus du concours annuel le plus prestigieux du Barreau de Paris se partagent d'office, durant leur année de magistère, les 100 dossiers criminels susceptibles d'être traités aux assises. Une attribution qui a été vivement contestée par la grande majorité des 1500 pénalistes présents à la rentrée du Barreau pénal et qui dénonce tout à la fois «l'anachronisme de ce concours d'éloquence» né sous Louis XIV, un «privilège» jugé illégitime et «une attribution discrétionnaire des plus beaux dossiers». Ses détracteurs contestent également un concours qui couronne l'éloquence et non la dextérité sur le plan du droit. Pour sa défense, le bâtonnier Pierre-Olivier Sur plaide, lui...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant