Les avocats en quête de nouveaux espaces

le
0
Une grande majorité d'entre eux privilégie l'activité de conseil en amont.

Les avocats quittent la robe pour le costume : la moitié d'entre eux estiment désormais que leur avenir professionnel ne se joue pas dans les prétoires mais dans le conseil, selon les études du CNB (Conseil national des barreaux, qui représente l'ensemble de la profession). Les faits ne leur donnent pas tort : au cours des deux dernières décennies, le nombre de membres des barreaux n'a cessé de croître - tous les ans, 3000 nouveaux entrants prêtent serment - tandis que l'activité des tribunaux, elle, est restée stable.

Que font alors les avocats s'ils ne plaident pas ? «Le contentieux n'augmente pas, mais le droit joue un rôle de plus en plus important dans la société, occupant aujourd'hui des pans entiers de l'économie longtemps régentés par l'État - il faut se souvenir qu'il n'y a pas si longtemps les prix étaient fixés», explique Thierry Wickers, président du CNB, qui s'apprête à achever son mandat à la fin de l'année et a beaucoup poussé ses troupe

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant