Les avocats de Trump veulent repousser un procès pour fraude

le
0
    18 novembre (Reuters) - Les avocats de Donald Trump vont 
s'efforcer vendredi de convaincre la justice d'obtenir le report 
d'un procès impliquant le futur président américain, accusé 
d'escroquerie par d'anciens étudiants de l'université Trump, 
aujourd'hui fermée. 
    Ces anciens élèves disent avoir été dupés en déboursant 
jusqu'à 35.000 dollars (32.970 euros) chacun pour apprendre des 
"secrets" d'investissements dans le secteur immobilier auprès de 
formateurs "choisis" par Donald Trump. 
    Donald Trump était propriétaire à 92% de l'établissement et 
les élèves affirment que c'était l'homme d'affaires lui-même qui 
prenait toutes les décisions importantes, ce qu'il réfute. 
    Le juge Gonzalo Curiel a prié les deux parties de trouver un 
accord avant l'audience prévue le 28 novembre, mais les avocats 
de Trump espèrent obtenir le report du procès, arguant que la 
transition présidentielle monopolisait son agenda.  
    Les plaignants s'y opposent et réclament que l'audience se 
tienne avant que le futur président entre en fonction et que son 
agenda se remplisse davantage. 
    Le juge Curiel est chargé de deux dossier impliquant Donald 
Trump et l'université qui portait son nom. Une troisième 
procédure est en cours, instruite par le ministère public 
new-yorkais qui affirme que plus de 5.000 élèves ont été 
escroqués dans le pays pour un montant total de 40 millions de 
dollars. 
 
 (Dan Levine, Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant