Les avocats de DSK rencontrent le procureur Cyrus Vance aujourd'hui

le
0
Pressée d'en finir, et campant toujours sur la thèse de l'affabulation de la plaignante, la défense de Dominique Strauss-Kahn est bien décidée à profiter de son avantage pour obtenir un non-lieu rapide.

De notre envoyée spéciale à New York

La défense de Dominique Strauss-Kahn est bien décidée à profiter de son avantage pour obtenir un non-lieu rapide. Une rencontre entre les deux avocats et le procureur Vance est prévue ce mercredi. Officiellement, il s'agit de préparer la prochaine audience fixée au 18 juillet. Mais le procureur pourrait prendre une décision sur ce qu'il compte faire du dossier DSK.

Dans cette procédure américaine où les mouvements de balancier sont ultrarapides et les retournements spectaculaires toujours possibles, ses avocats sont en tout cas pressés d'en finir. Si leurs déclarations sont rares depuis sept semaines, et calibrées à la virgule près, elles dressent en creux le récit que leur a fait leur client des événements qui se sont produits au Sofitel le 14 mai.

Que disent officiellement Benjamin Brafman et William Taylor ? Deux choses importantes. D'une part, dès les premiers jours, ils ont affirmé qu'il n'y avait «pas de preuve d'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant