Les avocats de Diallo déplorent l'interview de DSK sur TF1

le
0

PARIS (Reuters) - Les avocats de Nafissatou Diallo, la femme de chambre qui dit avoir été agressée par Dominique Strauss-Kahn à New York, ont protesté samedi contre les conditions du premier entretien qu'il doit donner dimanche sur TF1 deux semaines après son retour en France.

Ils estiment que la présentatrice Claire Chazal étant une amie d'Anne Sinclair, épouse de Dominique Strauss-Kahn, l'entretien ne peut être que biaisé.

"Nous avons appris que Dominique Strauss-Kahn sera interrogé dimanche par une journaliste qui est une amie de sa femme, Anne Sinclair. Comme tout le monde le sait, Mlle Diallo a rencontré des journalistes indépendants et d'investigation qui ont eu la possibilité, sans aucune condition, de lui poser des questions", écrivent Kenneth Thompson et Douglas Wigdor dans un communiqué.

Les avocats disent souhaiter que Dominique Strauss-Kahn soit amené à expliquer comment il a pu avoir une relation sexuelle consentie quelques minutes avec une personne qui ne le connaissait pas et quelques minutes après l'avoir rencontrée.

"Les Français et le monde entier ont le droit d'entendre M. Strauss-Kahn répondre à des questions précises sur son comportement le 14 mai", écrivent-ils.

Dominique Strauss-Kahn a bénéficié d'un abandon des poursuites pénales par le procureur de New York qui, bien qu'il retienne la possibilité d'un rapport sexuel forcé, a estimé son dossier trop fragilisé par les mensonges de Nafissatou Diallo.

L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) doit encore faire face en France à une autre enquête sur la plainte d'une jeune femme, Tristane Banon, qui l'accuse de tentative de viol en 2003.

Thierry Lévêque, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant