Les aventures de Tartarin de Tarasov

le
0

Les Russes ne plaisantent pas avec leur président, même quand il s'agit de lui montrer de l'amour. Dmitriy Tarasov l'a appris à ses dépens, la faute à un tee-shirt plein de bonnes intentions, mais sorti au mauvais endroit et au mauvais moment.

L'alinéa 7 de l'article 14 du règlement disciplinaire de l'UEFA est formel : "La propagande idéologique, politique et religieuse sous toutes ses formes est interdite." Tant pis pour le FC Barcelone, condamné à 30 000 petits euros d'amende l'été dernier, pour avoir célébré sa victoire en Ligue des champions en agitant quelques drapeaux catalans de trop dans le stade olympique de Berlin. Mais le Barça s'en tire plutôt bien. Le gardien de Bastia, Jean-Louis Leca, avait carrément failli se faire lyncher la saison dernière par les supporters niçois pour avoir brandi un drapeau corse après la victoire des siens. Le milieu de terrain russe Dmitriy Tarasov pensait avoir compris la leçon. Les drapeaux, c'est les embrouilles assurées. Tarasov est plutôt tee-shirts à message, si possible avec le président Poutine dessus. Alors à la fin du match de Ligue Europa Fenerbahçe-Lokomotiv Moscou, le 16 février dernier, le milieu de terrain du Loko enlève son maillot pour exhiber cette merveille stylistique : un tee-shirt dont il avait coupé les manches au ciseau, avec au milieu un portrait de Vladimir Poutine en costume militaire, béret compris, et cette légende : "Le plus poli des présidents." L'UEFA tique, engage une procédure, et lui colle une prune de 5000 euros. Son club enrage et annonce que Tarasov sera puni d'une amende beaucoup plus lourde de 300 000 euros. Députés, dirigeants de la Fédération, le Kremlin, tout le monde en Russie se met à commenter l'incident, tout ça pour un joueur qui n'avait pourtant jamais fait parler de lui.

Poutine : " Blatter mérite le prix Nobel de la paix"

Le Poutine Gate


Dmitriy Tarasov aura beau se défendre, annoncer à la chaîne de télé russe Life News qu'il ne voulait "offenser ni provoquer personne (…) C'est mon président, je le respecte et j'ai décidé de montrer que j'étais avec lui partout. Il n'y a rien de grave dans ce que j'ai fait, et je suis certain que les personnes intelligentes le comprennent très bien. Je pense vraiment ce qu'il y a écrit sur ce tee-shirt", expliquer qu'il avait déjà porté ce tee-shirt à d'autres matchs, rien n'y fait. Igor Lebedev, député à la Douma et membre de la Fédération russe…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant