Les avantages de l'assurance-vie face au PERP

le
4
Pour préparer votre retraite, vous hésitez : assurance-vie ou PERP ? Le PERP présente certains atouts. Le point sur leurs différences et les avantages de l'assurance vie.
Des placements à long terme en vue de votre retraite

Le PERP comme l'assurance-vie peuvent vous permettre de vous constituer une épargne en vue de votre retraite.

Dans les deux cas, vous effectuez des versements réguliers sur votre contrat, jusqu'à votre départ en retraite. Donc sur une période plutôt longue. Ces versements vont fructifier et à la sortie, le souscripteur touchera le capital versé et les intérêts.

Les deux contrats sont individuels, leur souscription facultative.

Dans les deux cas, des frais d'entrée et de gestion pourront être perçus

Des différences notables:Le choix du mode de sortie

Premier avantage de l'assurance-vie: le choix de la sortie. En effet, pour un PERP, c'est en principe une rente. Certes, il est possible de récupérer un maximum de 20% de la valeur du contrat en capital. Une sortie totale en capital est aussi possible dans deux cas:

- si les fonds sont destinés à l'acquisition de la résidence principale en accession à la première propriété,

- ou si le montant de la rente est inférieur à 480¤ par anPour l'assurance-vie, vous aurez toujours le choix entre une rente et un capital. Attention! Certains contrats demandent que le choix soit effectué dès la souscription.

Le choix du moment de la sortie

Dans une assurance-vie, vous pouvez sortir de votre contrat quand vous le souhaitez. Certes avec une fiscalité plus pesante. Mais dans un PERP, vos versements sont nécessairement bloqués. Vous devez impérativement aller jusqu'au terme du contrat, à savoir votre retraite.

Vous pouvez tout de même débloqué votre contrat dans 5 cas précis:

- fin de droit aux allocations chômage suite à un licenciement ;

- liquidation judiciaire pour les non-salariés ;

- invalidité de 2ème ou 3ème catégorie ;

- surendettement ;

- décès du bénéficiaire, de son conjoint ou de son partenaire pacsé.

À noter: Dans le PERP, si le souscripteur décède avant son départ en retraite, la rente acquise peut être reversée à un bénéficiaire désigné. Deux possibilités: une rente viagère ou une rente d'éducation pour les enfants mineurs.

La fiscalité

A l'entrée, incontestablement, le PERP, présente un avantage comparé à l'assurance. Le sommes versées au contrat sont déductibles dans certaines limites par rapport à l'assurance-vie, le PERP possède un atout incontestable: il bénéficie à l'entrée d'un régime fiscal très favorable. Les cotisations versées sont en effet déductibles (dans certaines limites) du revenu imposable du contribuable. L'épargnant peut ainsi préparer sa retraite tout en diminuant le poids de son impôt sur le revenu.

La rente est soumise au régime fiscal des pensions retraites: elle est imposée après un abattement de 10% et subit les prélèvements sociaux (13,5%: CSG, CRDS et cotisation d'assurance maladie de 1%). En cas de sortie en capital, les sommes perçues sont également imposées comme des pensions retraites. Elles peuvent toutefois être taxées, sur option, à un prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5%.

Ces rentes sont plus fortement taxées que celles provenant de l'assurance-vie. Par exemple, un retraité de 68 ans perçoit 5000¤ de rentes annuelles. Si ces rentes proviennent d'un PERP, elles subiront l'impôt à hauteur de 4500¤ (5000¤ moins l'abattement de 10%). Si elles proviennent d'un contrat d'assurance-vie, elles seront imposées à hauteur de 2000¤. (40% de 5000¤).

Enfin, les sommes capitalisées sur le PERP ne sont pas transmissibles: au décès du souscripteur, elles sont définitivement perdues pour les héritiers.

LIRE AUSSI:

» Le débat sur la fiscalité des retraités est relancé

» Les avantages fiscaux des retraités dans le collimateur

SERVICE: » Découvrez le meilleur de l'assurance-vie avec CPLUSSUR.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gustav10 le mercredi 19 sept 2012 à 15:58

    Regardez bien le taux de retour du PERP, vous risquez de grosses surprises, surtout pour les sommes versées après 55 ans, car le prix des points "achetés" est de plus en plus élevé.Même remarque pour Préfon pour ceux qui en ont.Quant à l'assurance vie, il existe une autre possibilité après la retraite, c'est de ne faire des retraits qu'en fonction devos besoins. Et s'in reste quelquechose à votre décès cela ne sera pas perdu pour les bénéficiaires.

  • mmoi1214 le mercredi 19 sept 2012 à 15:48

    l assurance vie c est trop taxé et en plus le taux qu on n a c est vraiment ridicule , j ai jamais vue le taux remonté meme une année mdr le livret a va bientot battre l assuranse vie si ca continue

  • ceriz le mercredi 19 sept 2012 à 13:54

    y a plus aucun avantage dans l'assurance vie!!!!!! l'état va se charger de la plomber définitivement.

  • lecorr le mercredi 19 sept 2012 à 13:46

    Pas clair: "À noter: Dans le PERP, si le souscripteur décède avant son départ en retraite, la rente acquise peut être reversée à un bénéficiaire désigné." ET "Enfin, les sommes capitalisées sur le PERP ne sont pas transmissibles: au décès du souscripteur, elles sont définitivement perdues pour les héritiers." C'est transmissible ou pas?