Les avantages d'une fondation créée par le donateur

le
0
Personnes seules, familles, chefs d'entreprise... Le profil type de fondateur n'existe pas et les motivations sont tout aussi variées. (© Fotolia)
Personnes seules, familles, chefs d'entreprise... Le profil type de fondateur n'existe pas et les motivations sont tout aussi variées. (© Fotolia)

La Fondation pour la Recherche Médicale, qui a pour mission de soutenir la recherche dans tous les domaines de la santé abrite, sous son égide, des fondations créées par des donateurs. Souvent assujettis à l’impôt sur la fortune (ISF), ces derniers mènent ainsi une philanthropie active tout en bénéficiant des avantages fiscaux liés au don.

Il existe autant de fondations abritées que de fondateurs !

Personnes seules, familles, chefs d’entreprises… Le profil type de fondateur n’existe pas et les motivations sont tout aussi variées (combattre une maladie qui touche un de leur proche, préparer une «après-vie» professionnelle, initier les jeunes générations de la famille à la philanthropie….).

Un point commun pour tous ces mécènes cependant, la volonté de mener une action efficace qui ait un vrai impact sur le domaine de recherche qui leur tient à cœur.

La fondation abritée : une philanthropie active qui permet de financer la recherche médicale tout en bénéficiant de déductions fiscales significatives

Quels que soient le profil et les motivations des donateurs, ces derniers peuvent utiliser les leviers d’optimisation fiscale proposés par l’Etat pour mener leur action philanthropique. L’engagement nécessaire à la création d’une fondation abritée, au sein de la Fondation pour la Recherche Médicale, est au minimum de 50.000 euros par an pendant trois ans, soit 150.000 euros en

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant