Les avantages à conserver et continuer à alimenter un Plan d'Epargne Populaire (PEP)

le
0

Depuis le 25 septembre 2003, vous ne pouvez plus ouvrir de Plan d'Epargne Populaire (PEP).
Néanmoins, si vous détenez un PEP assurance ou un PEP bancaire, vous avez la possibilité de le conserver et de continuer à l'alimenter, dans la limite de 92.000 ?.
Vous pourrez ainsi profiter des avantages fiscaux du PEP, disposer d'une rente viagère réversible, ou transmettre votre patrimoine hors droits de succession.

Les exonérations d'impôts

Un PEP est un produit d'épargne de long terme, qui offre une fiscalité très avantageuse au bout de 8 ans de détention. Dès cette date, les sommes retirées bénéficient en effet d'une exonération totale des impôts sur le revenu. Elles demeurent toutefois soumises aux prélèvements sociaux (12,1 %).

A noter : Avant 10 ans, tout retrait, même partiel entraîne la clôture du PEP. Au-delà, si vous réalisez un retrait partiel, vous ne pourrez plus effectuer de nouveaux versements. Mais votre PEP continuera à produire des intérêts.

Les avantages d'une rente viagère réversible

Au bout de 10 ans, vous pouvez choisir de convertir votre capital et vos intérêts en rente viagère.
Celle-ci peut être réversible : en cas de décès, votre conjoint continuera à la recevoir et profitera à son tour de l'exonération d'impôt.

L'exonération successorale liée au PEP assurance

Un PEP assurance vous permet de bénéficier des atouts de l'assurance vie. Vous désignez des bénéficiaires, auxquels vous pouvez transmettre jusqu'à 152.000 euros sans frais de succession.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant