Les autoroutes dans le viseur du gendarme de la concurrence

le
0
L'Autorité de la concurrence vient d'être saisie par l'Assemblée nationale pour dresser un bilan de la gestion des sociétés d'autoroutes depuis leur privatisation en 2005.

L'État aurait-il perdu le contrôle de ses autoroutes mises en concession en 2006 lors de leur privatisation? L'Autorité de la concurrence vient d'être saisie par l'Assemblée nationale pour rendre un avis d'ici à l'été prochain sur «la gestion privatisée des autoroutes par les sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA)». Vinci Autoroutes, APRR, appartenant au groupe Eiffage, et Sanef, détenue par Albertis, font d'un côté flamber leurs péages (+2,5% en 2012, +2,01% en 2013 et + 1,14% en 2014) et de l'autre réclament à l'État d'allonger la durée de leurs concessions en échange d'un plan d'investissement de 3 à 3,5 milliards d'euros qu'elles verseront pour entretenir le réseau. Or ces travaux d'entretien seront réalisés pour moitié par leurs propres filiales de construction et l'autre moitié p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant