Les autorités turques lèvent le couvre-feu à Diyarbakir

le
0

(Précisions, levée du couvre-feu) DIYARBAKIR, Turquie, 14 septembre (Reuters) - Les autorités turques ont levé lundi le couvre-feu qui avait été imposé ce week-end dans les quartiers de Sur et de Silvan à Diyarbakir, la plus grande ville du sud-est de la Turquie, une région peuplée majoritairement de Kurdes. Ce couvre-feu avait été décrété à la suite de plusieurs attaques et attentats dans la région, dus aux séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Dans la nuit de dimanche à lundi, des tirs sporadiques ont été entendus dans la ville et la police a affronté de petits groupes de jeunes manifestants. "A la suite des opérations menées dans le quartier de Sur, le couvre-feu est levé à compter de ce lundi à 17h00 (14h00 GMT). Nous remercions nos concitoyens qui ont respecté ce couvre-feu", ont déclaré les services du gouverneur dans un communiqué. Le couvre-feu est également levé à Silvan, a précisé un autre communiqué. Sept policiers ont été blessés dans des affrontements à Diyarbakir dimanche, ont rapporté les services de sécurité. Dimanche soir, des véhicules blindés avaient pris position à l'entrée du quartier historique de Sur. Plus de 100 policiers et soldats turcs ont été tués, de même que des centaines de séparatistes, depuis que le cessez-le-feu a volé en éclats au mois de juillet, interrompant le processus de paix engagé en 2012 entre l'Etat turc et le PKK. (Seyhmus Cakan; Eric Faye et Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant