Les autorités mises en cause après les inondations du Cachemire

le
0

MUZAFFARABAD, Pakistan/SRINAGAR, Inde, 9 septembre (Reuters) - L es services de secours indiens et pakistanais disent avoir été pris au dépourvu par les pluies d'une violence sans précédent depuis un demi-siècle qui ont fait 420 morts et des milliers de sinistrés au Cachemire, alors que le mécontentement s'intensifie. Du côté indien de la "ligne de contrôle" qui coupe la région himalayenne en deux, plus de 2.000 villages ont été submergés, tout comme la ville de Srinagar, capitale d'été de l'Etat de Jammu-et-Cachemire. "Les dégâts sont choquants. Des gens ont été bloqués trois jours sur le toit de leur maison dans certaines zones du Cachemire", s'est indigné une représentante des services de secours nationaux ayant requis l'anonymat. "Nous avons été pris de court parce qu'il n'y a pas eu la moindre alerte météo. Les inondations nous ont pris au dépourvu", a-t-elle poursuivi, interrogée à New Delhi. La météo nationale avait annoncé de fortes pluies la semaine dernière mais la commission chargé des alertes n'a pas réagi, ce qui lui a valu les foudres de la presse. Vingt deux mille personnes ont été évacuées en Inde, où on signale 217 décès. Au Pakistan, le bilan s'élève 203 morts. Il s'agit de la première crise humanitaire d'envergure depuis l'investiture de Narendra Modi à la tête du gouvernement. Avant les inondations, le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif était quant à lui déjà en proie à un vaste mouvement de contestation. "Personne ne peut affronter la nature. Nous avons élaboré des plans d'urgence, identifié les populations vulnérables sur le cours des rivières et des torrents, mais les pluies d'une intensité inattendue ont semé un chaos inimaginable dans les zones montagneuses", a fait valoir Saeed Qureshi, membre de l'agence pakistanaise chargée des situations d'urgence. Selon la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la mousson a fait un millier de morts en Inde cette année. (Abu Arqam Naqash et Adnan Abidi, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant