Les autorités de Shifang plient devant la «révolte verte»

le
0
Après de violentes émeutes, les adversaires d'une usine métallurgique très polluante ont obtenu gain de cause.

La bataille de Shifang a deux vainqueurs, le peuple et l'environnement. Les internautes chinois s'enthousiasmaient hier pour l'issue du violent conflit qui a opposé les habitants de cette ville de la province du Sichuan aux autorités. Les premiers s'opposaient à un projet d'usine métallurgique et ses polluantes menaces. Le gouvernement local annoncé mercredi qu'il était annulé.

La lutte «verte» a été chaude. Pendant trois jours, la ville a été le théâtre de véritables scènes d'émeutes, avec des «dizaines de milliers» de personnes prenant le contrôle de la rue. Face à eux, des centaines d'hommes des forces antiémeutes ont été déployés. Les affrontements auraient été violents et il y aurait de nombreux blessés. Selon une organisation de défense des droits de l'homme, Chinese Human Rights Defenders, deux manifestants auraient même été tués, ce que nient les autorités locales. Après avoir promis une répression implacable des irréductibles, ces derniè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant