Les autorités américaines s'inquiètent d'une montée des actes anti-musulmans

le
0
La ministre américaine de la justice, Loretta Lynch, lors d'une conférence de presse à Washington.
La ministre américaine de la justice, Loretta Lynch, lors d'une conférence de presse à Washington.

Selon le département américain de la justice, « des individus qui sont ou sont perçus comme étant musulmans » ont été victimes de harcèlement et de violences à la suite des attentats de Bruxelles, Paris et San Bernardino.

Les ministres de la justice de onze Etats américains (Californie, Colorado, Connecticut, Idaho, Louisiane, Massachusetts, Michigan, Minnesota, New Jersey, Ohio et Utah) s’inquiètent d’une montée des actes anti-musulmans aux Etats-Unis et lancent une série de rencontres communautaires pour sensibiliser leurs concitoyens à ce problème.

Le département américain de la justice explique que ces responsables se joignent aux forces de police locales et aux représentants communautaires pour dénoncer « le contrecoup à l’encontre des musulmans, arabes, sikhs et Américains originaires d’Asie du sud à la suite des tragiques attentats terroristes de Bruxelles, Paris et San Bernardino ».

« Il n’y a pas de place pour l’intolérance dans notre pays », a insisté la ministre américaine de la justice Loretta Lynch dans un communiqué, qui souligne que ces derniers mois « des individus qui sont ou sont perçus comme étant musulmans, arabes, sikhs et sud-asiatiques ont été les victimes de harcèlement et violences à travers le pays ».

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant