Les autonomistes en tête aux législatives en Polynésie

le
0

PAPEETE (Reuters) - Le parti de Gaston Flosse, l'ancien président de la Polynésie française condamné à de la prison ferme pour une affaire d'emplois fictifs, est en tête dans deux des trois circonscriptions du territoire à l'issue du premier tour des législatives, selon les résultats définitifs diffusés dimanche.

Les Polynésiens étaient appelés aux urnes samedi, en avance sur la métropole où le vote se déroule les 10 et 17 juin.

Le premier tour dans ce territoire français du Pacifique Sud a été marqué par une faible participation - 45,81%, selon les chiffres communiqués par le Haut commissariat de la République.

Dans la première circonscription, Edouard Fritch (Tahoera'a Huiraatira, autonomiste) est en tête avec 36,63% des voix devant Pierre Frébault (UPLD, indépendantiste), crédité de 18,27%.

Dans la 2e circonscription, l'autonomiste Jonas Tahuaitu (29,12%) devance l'indépendantiste Philippe Neuffer (24,25%).

Dans la troisième circonscription, c'est l'Union pour la démocratie du président de la Polynésie française, Oscar Temaru, qui arrive en tête. Son candidat Tauhiti Nena obtient 30,52% contre 23,90% à l'autonomiste Jean-Paul Tuaiva.

Face à de multiples candidatures (45), émanant notamment de la société civile, ce sont les grands partis qui s'affronteront au second tour, les « petits » candidats ayant été laminés.

Le Tahoera'a Huiraatira (autonomiste) de Gaston Flosse prend l'avantage contre toute attente.

Selon des analystes, ce résultat traduit le désarroi de la population polynésienne, qui se tourne vers "l'ancien régime", symbole d'une relative prospérité face à la précarité d'aujourd'hui.

Après avoir été chassé du pouvoir en 2004, le Tahoeraa n'avait cessé de voir son électorat traditionnel s'effriter jusqu'à tomber à moins de 20% des suffrages aux dernières élections territoriales.

Daniel Pardon, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant