Les auto-entrepreneurs ont le moral

le
0
Un auto-entrepreneur salarié sur quatre est prêt à quitter son emploi pour lancer sa société. Ceux qui ont une activité, ont réalisé un chiffre d'affaires de 7384 euros depuis le début 2010.

Les auto-entrepreneurs sont optimistes malgré les nombreuses attaques dont ils sont la cible. Jacques Voisin, le président de la CFTC, a dénoncé le trois décembre dernier dans Le Figaro «les abus» liés à ce statut qui existe depuis le premier janvier 2009. Son grand avantage est de permettre à un salarié ou à un retraité de compléter ses revenus en lançant une autre activité. Il convient également aux chômeurs qui souhaitent lancer une activité sans prendre de risques financiers.

«Si l'auto-entreprenariat a effectivement permis à des salariés d'évoluer vers une forme de sous-traitance ponctuelle avec leurs anciens employeurs, les exemples se multiplient d'entrepreneurs malveillants qui, profitant des limites inhérentes à ce nouveau statut, et au mépris des règles fondamentales du droit du travail (et de leurs obligations en matière de déclarations et de cotisations sociales), commettent des abus caractérisés», affirmait-il.

Pour stopper ces dérives, la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant