Les augmentations des rémunérations des dirigeants du SBF 120 sont-elles justifiées ?

le
1
Salle de conseil administration. (© Fotolia)
Salle de conseil administration. (© Fotolia)

La rémunération moyenne des dirigeants des sociétés de l’indice SBF 120 a augmenté de 20% en 2015, pour atteindre 3,5 millions d’euros. Le cabinet de conseil de vote en assemblées inclut les rémunérations de toutes natures : salaire fixe, bonus annuel, jetons, avantages en nature, stock-options et actions gratuites de performance à leur date d’attribution, intéressement en numéraire et autres formes indirectes de rémunération.

L’an dernier, et pour ce même échantillon de sociétés françaises cotées, la hausse a été plus forte pour les rémunérations variables de court terme (+23%) et encore davantage pour les actions gratuites dites de performance (+33%). La rémunération fixe moyenne a, elle, moins augmenté (+4%). Proxinvest regrette que «les deux-tiers de la rémunération des dirigeants du SBF 120 restent malheureusement de court-terme».
 
Cependant, le cabinet de conseil critique surtout le fait que l’amélioration des rémunérations des dirigeants ne semble pas liée à la performance économique et financière des sociétés françaises. Pour l’indice CAC 40, qui a gagné 8,5% en 2015, le chiffre d’affaires cumulé des sociétés comprises dans cet indice a diminué de 3%, les résultats d’exploitation cumulés de 7% et les bénéfices nets cumulés de 11%.

Proxinvest constate aussi que, pour la première fois depuis 2005, cinq dirigeants de sociétés du SBF 120 se sont

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cesarski il y a 3 semaines

    bien sur que non, ils vont participer au résultat des élections 2017! il y en a marre que cela soit toujours les mêmes qui se servent sur le dos des citoyens :)