Les attaques de bijouterie ont flambé de 30 %

le
0
Les gangs, appâtés par l'envolée du cours de l'or et le dynamisme des filières de recel, mènent douze attaques par semaine.

Un comptoir d'or braqué au pistolet et à la masse à Avignon pour un butin dérisoire de 1115 euros et 365 grammes de métal jaune, une bijouterie de La Ferté-sous-Jouarre attaquée au fusil à pompe, un joaillier de Firminy frappé à la tête par des malfrats qui affirment tenir sa femme en otage ou encore un détaillant de Colombes qui dégaine son calibre 38 pour faire fuir deux inconnus venus dévaliser son commerce... L'alarmante litanie des agressions ayant touché de plein fouet les bijoutiers, joailliers, horlogers et orfèvres lors des derniers jours de décembre n'a hélas plus rien d'exceptionnel. Le cru 2010 a été le plus noir pour cette branche du luxe devenue cible de toutes les prédations. Selon nos informations, pas moins de 630 attaques de toutes natures ont visé grossistes, détaillants et courtiers l'année dernière, contre 248 en 2006. Soit une explosion de 154% en quatre ans et un bond de 30,4% par rapport à 2009! Cette tendance est d'autant plus

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant