Les athlètes français des JO fêtés sur les Champs-Elysées

le
0
DE RETOUR DES JO, LES ATHLÈTES FRANÇAIS DÉFILENT SUR LES CHAMPS-ÉLYSÉES
DE RETOUR DES JO, LES ATHLÈTES FRANÇAIS DÉFILENT SUR LES CHAMPS-ÉLYSÉES

PARIS (Reuters) - L'équipe de France olympique s'est offert lundi en fin d'après-midi un défilé sur les Champs-Elysées à Paris afin de fêter sa septième place au classement des nations des Jeux de Londres.

Les Français ont quitté Londres avec une récolte plus qu'honorable de 34 médailles dont 11 d'or, un total moins élevé qu'en 2008 à Pékin, où les Bleus étaient montés sur 41 podiums mais où ils n'avaient obtenu que sept médailles d'or.

Les 200 athlètes sont d'abord arrivés par un Eurostar spécialement affrété à la gare du Nord, où ils ont été acclamés par plusieurs centaines de supporters agitant des petits drapeaux tricolores ou le visage peint.

"C'est fabuleux de voir tout ce monde pour tous les athlètes qui ont gagné des médailles et des titres. C'est aussi pour ça qu'on le fait, pour aller représenter notre pays, et c'est bien que les gens le vivent", a commenté Jérôme Fernandez, le capitaine de l'équipe de handball, sur i>TELE.

Les membres de l'équipe de France ont ensuite pris place à bord de trois bus à impériale bleus pour rejoindre les Champs-Elysées où des milliers de personnes les attendaient derrière des barrières.

Tout au long du parcours, les médaillés français ont été salués depuis les balcons des immeubles de bureaux ou à coups de klaxon par les automobilistes.

Les athlètes devaient ensuite participer à une séance de dédicaces à la boutique de leur équipementier, également sur les Champs-Elysées, après avoir posé leurs empreintes dans du ciment pour la postérité.

Comme il y a quatre ans, au retour de Pékin, les "Experts" de l'équipe de handball, sacrée pour la deuxième fois de suite à Londres, étaient parmi les plus attendus, comme Renaud Lavillenie, médaillé d'or à la perche, ou Tony Estanguet, premier français à avoir remporté trois titre olympiques (canoë).

Les représentants d'une génération exceptionnelle de judokas, dont le colosse Teddy Riner, médaillé d'or, qui avaient déjà pu goûter à la notoriété la semaine dernière à leur arrivée gare du Nord, ont été de nouveau acclamés lundi.

Autres athlètes fêtés, les nageurs en or Camille Muffat (400 m libre), Yannick Agnel (200 m libre et 4x100 m libre) et Clément Lefert (4x100 m libre), ainsi que Florent Manaudou, le frère de Laure, qui a remporté le 50 m nage libre.

La ministre des Sports, Valérie Fourneyron, a indiqué lundi qu'un bilan de la politique sportive française serait dressé dans les prochaines semaines.

Elle s'est montrée très prudente sur une candidature française pour les Jeux olympiques de 2024 en tirant les leçons de l'échec français face à Londres pour 2012.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant