Les Atelières sauvées par le public !

le
29
Muriel Pernin n'en revient pas de l'élan de solidarité du public pour les Atelières.
Muriel Pernin n'en revient pas de l'élan de solidarité du public pour les Atelières.

Il y a quinze jours, elles demandaient la liquidation judiciaire. Aujourd'hui, elles repartent de plus belle. Entre ces deux dates, ce ne sont pas les banques qui ont volé au secours des 25 ouvrières des Atelières, cet atelier de confection de corseterie française fondé il y a un an à Villeurbanne par d'anciennes de Lejaby. C'est le grand public. Pressées par le gouvernement de poursuivre l'aventure coopérative du made in France dans un secteur sinistré, les Atelières se sont tournées en désespoir de cause vers les citoyens qui ont répondu bien au-delà de leurs attentes et espérances.En lançant il y a deux semaines une souscription publique par le biais des réseaux sociaux, Muriel Pernin, leur présidente, espérait, dans ses rêves les plus fous, récolter 150 000 euros. Ce sont finalement 657 150 euros qui ont été envoyés spontanément à l'atelier de Villeurbanne. Avec la promesse de rassembler encore quelque 150 000 euros d'ici au mois de juin. "C'est un véritable exploit, je suis soufflée", confie Muriel Pernin, qui a du mal à réaliser l'ampleur du mouvement de solidarité qui s'est manifesté autour de son expérience, "la mobilisation des Français et des Françaises dépasse toutes nos espérances". Elle raconte comment elle a vu arriver les dons, de 10 euros, et jusqu'à 25 000 euros, envoyés par de modestes ouvriers, des salariés, des syndicalistes, des cadres, des chefs d'entreprise, souvent accompagnés de petits messages...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le lundi 24 mar 2014 à 07:14

    M363422 : A quelle hauteur votre participation ? Curieux de connaitre le montant de la finance autrement...

  • knbskin le dimanche 23 mar 2014 à 14:17

    Effectivement, clau0646, il semble bien que le compte d'exploitation soit structurellement déficitaire, et que les "généreux donateurs" en seront bientôt pour leurs frais ... même en admettant que Muriel Pernin et d'autres ne partent pas avec la caisse ! :D

  • clau0646 le dimanche 23 mar 2014 à 12:26

    tout cela est du rêve ! dans quelques temps il y aura une dette supplémentaire de 800 000€ !

  • M4328752 le dimanche 23 mar 2014 à 11:53

    autrement quoi ?

  • M363422 le dimanche 23 mar 2014 à 11:44

    Comme quoi il est aussi possible de produire autrement, de se financer autrement et de vivre autrement.

  • M4328752 le samedi 22 mar 2014 à 23:34

    N'est ce pas reculer l'échéance ?

  • fbordach le samedi 22 mar 2014 à 19:59

    Et qu'à fait notre sémillant ministre du dressement reproductif?

  • domsko le samedi 22 mar 2014 à 19:01

    Les alternatives au gaz russe, rares et coûteuses pour l'Europe ont disparues du bandeau déroulant après mes réponses (fatalité?); retrouvez-le sur bourse actualités

  • imagine7 le samedi 22 mar 2014 à 18:55

    Les fraises D'Espagne sont arrosées au Bromure de Métile( pesticide) interdit en France mais ça on ne le dit pas !!!

  • domsko le samedi 22 mar 2014 à 18:38

    Attention de ne pas aller aux fraises. Vu en grande surface, fraises renommées de France environ 16 €/kg, fraises basiques d'Espagne 3.40 environ. Qui ramasse ?Tout ça est une histoire de petites mains.