Les assureurs proposent de plus en plus de services santé

le
0

Les salariés assurés dans le cadre de leur entreprise se voient désormais souvent offrir des services à distance grâce à leurs complémentaires santé. CNP Assurances vient à son tour d'annoncer le lancement d‘une plateforme pour ses clients.

Après Axa, qui a lancé en mai dernier un service de consultation médicale par téléphone, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, c'est au tour de CNP Assurances d'offrir de nouveaux services en santé. Elle ouvrira fin novembre une plateforme digitale, baptisée Lyfe, qui proposera des télé-conseils médicalisés 24 heures sur 24 aux assurés qui souhaitent avoir un avis médical d'urgence. En une heure maximun, un médecin répondra par écrit à leur demande.

Mais ce site est aussi un point d'entrée pour les clients qui veulent prendre rendez-vous rapidement (moins de trois jours) pour une consultation médicale ou la réalisation d'un acte d'imagerie (scanner….) dans un centre de santé partenaire de la compagnie d'assurance. Ils pourront de la même façon solliciter en ligne un bilan médical personnalisé. Une fois le rendez-vous demandé, le centre de santé partenaire entrera en contact avec eux pour remplir un questionnaire de santé et décider des examens les mieux adaptés.

Coaching personnalisé mais à distance

Lyfe promet également un accompagnement et un coaching très personnalisés en prévention santé. Le service en ligne dédié à cette fonction apprend à connaître la personne jour après jour, et propose quotidiennement des contenus parfaitement adaptés à son profil, à ses besoins, à son comportement… Ce site, qui s'enrichira chaque trimestre de nouvelles fonctionnalités, permet même de programmer une visite d'un expert de la dépendance afin de voir comment adapter le logement d'un proche qui devient dépendant.

Comme Axa, dont le service de téléconsultations était dans un premier temps réservé aux clients assurés dans le cadre de leur entreprise, CNP Assurances compte limiter l'accès de cette nouvelle plateforme aux adhérents des mutuelles, institutions de prévoyance et entreprises dont elle est partenaire.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant