Les assistants virtuels, aux avant-postes de l'intelligence artificielle

le
0
Les assistants virtuels, aux avant-postes de l'intelligence artificielle
Les assistants virtuels, aux avant-postes de l'intelligence artificielle

Les grands groupes technologiques sont lancés dans une course à l'intelligence artificielle. Pour le grand public, elle prend surtout aujourd'hui le visage (ou plutôt la voix) d'un assistant virtuel intégré aux smartphones et à un nombre croissant d'autres produits.- Ils sont partoutGoogle a fait de son assistant virtuel à intelligence artificielle un argument de vente pour son smartphone Pixel dévoilé mardi. Le "Google Assistant" est aussi au coeur de sa nouvelle messagerie Allo et du hub pour la maison connectée Google Home.Instiller de l'intelligence artificielle à tous ses appareils, des smartphones aux téléviseurs en passant par les réfrigérateurs et les machines à laver: c'est également l'ambition de Samsung avec le rachat jeudi de la startup américaine Viv Labs.Viv a conçu un assistant "intelligent" de nouvelle génération, mais ses créateurs étaient déjà derrière Siri, le doyen des assistants vocaux, devenu célèbre en arrivant sur l'iPhone d'Apple en 2011.Siri a fait beaucoup d'émules, comme Cortana chez Microsoft (intégrée à Windows 10 et à la console de jeux Xbox), Alexa chez Amazon (sur la gamme d'appareils connectés pour la maison Echo), ou M, testé par Facebook sur son application Messenger.- A quoi ça sertL'assistant peut servir de super-télécommande vocale: on lui demande d'ouvrir une application spécifique ou un album photo sur un smartphone, de jouer de la musique... Les assistants intégrés à certains appareils, comme Amazon Echo ou Google Home, ont aussi vocation, si ces équipements sont compatibles, à contrôler d'autres objets connectés de la maison, pour allumer le chauffage ou éteindre la lumière par exemple.La plupart des assistants virtuels répondent, plus ou moins bien, à des questions écrites ou orales sur les prévisions météo, les restaurants à proximité, voire des sujets de culture générale, en allant piocher les réponses dans un moteur de recherche comme Google ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant