Les assauts célèbres des forces de l'ordre

le
0
VIDÉOS - Certaines opérations du GIGN ou du Raid ont déjà connu des dénouements violents en France et dans ses anciennes colonies.
o 3 février 1976

Des activistes du Front de libération de la Côte des Somalis (actuelle république de Djibouti) détournent un car de ramassage scolaire à Djibouti, capturant une trentaine d'enfants de militaires français. Le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) est alors engagé, dans ce qui sera leur première mission hors métropole. Les sept terroristes sont abattus mais l'un deux a le temps de tirer et de blesser mortellement un des enfants.

o 2 novembre 1979

Alors qu'il est au volant de sa voiture avec sa compagne Sylvia Jeanjacquot, Jacques Mesrine est encerclé par les hommes de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), porte de Clignancourt à Paris. Un camion bâché, qui s'est inséré devant son véhicule, dissimule des tireurs qui ouvrent le feu sur lui et sa compagne, qui perd un ½il dans la fusillade. Les circonstances de la mort de l'ennemi public numéro ont suscité la controverse, la police ayant ouvert le feu san

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant