Les asiatiques principaux clients de Valeo, recul des français

le
0
LES ASIATIQUES, PRINCIPAUX CLIENTS DE VALEO AU 1ER SEMESTRE
LES ASIATIQUES, PRINCIPAUX CLIENTS DE VALEO AU 1ER SEMESTRE

PARIS (Reuters) - Valeo a annoncé jeudi que les constructeurs automobiles asiatiques étaient devenus ses principaux clients au premier semestre, permettant à l'équipementier automobile de compenser la dégradation en Europe qui a contraint PSA à engager une vaste restructuration.

La part des clients d'Asie, et notamment de Chine, dans le chiffre d'affaires première monte du groupe a atteint 29% sur les six premiers mois de l'année, contre 21% un an plus tôt, passant juste devant les constructeurs allemands (28% contre 29%). Le poids des deux Français PSA et Renault a continué lui de baisser pour tomber à 19%, contre 23% au premier semestre 2011, juste devant les Américains, stables à 18%.

Le poids des constructeurs asiatiques est appelé à croître encore puisque sur les huit milliards d'euros de prises de commandes annoncés par Valeo au premier semestre - un record pour le groupe -, 36% viennent d'Asie et 19% de Chine, permettant de réduire l'exposition à un marché européen en berne.

"Le marché européen est vraiment coupé en deux, avec d'une part les Allemands et les autres marques premium Volvo, Jaguar et Land Rover, qui n'ont donné aucun véritable signe de ralentissement ces dernières semaines", a déclaré Jacques Aschenbroich, directeur général de Valeo, au cours d'une téléconférence avec les analystes.

"L'histoire est totalement différente, on l'a vu avec les annonces de ces derniers jours, pour les généralistes comme Ford et PSA qui sont bien plus affectés."

Le directeur financier Robert Charvier a confirmé de son côté que la Chine devrait devenir le premier marché de Valeo devant la France en 2015, voire en 2014.

OBJECTIF 2012 MAINTENU MALGRÉ L'EUROPE

L'équipementier a revu en baisse sa prévision de la production automobile en Europe en 2012, désormais attendue en baisse de 6% à 7%, contre -5% prévu jusqu'ici. Mais il a revu en hausse son pronostic pour la production mondiale à +5%/+6%, contre +3% à +4% envisagé à la fin du premier trimestre.

Dans ce contexte, Valeo a maintenu sa prévision d'une marge opérationnelle en valeur du même ordre de grandeur en 2012 que les 704 millions d'euros de 2011.

Le groupe a réalisé sur le semestre écoulé un chiffre d'affaires de six milliards d'euros (+12,5%), désormais réalisé en majorité (53%) en Asie et dans les pays émergents, et une marge opérationnelle en valeur de 370 millions d'euros (+7,2%).

Le résultat net a baissé pour sa part de 9,2% à 198 millions d'euros à cause d'une forte hausse du coût de l'endettement financier.

Dans le cadre de sa stratégie également axée sur les nouvelles technologies - notamment l'aide à la conduite et l'hybridation -, Valeo a engagé la cession de son activité verrous, un de ses métiers historiques, car il est centré quasi exclusivement sur l'Europe et sur un portefeuille de produits purement mécaniques.

Jacques Aschenbroich a indiqué que la cession de l'activité à un groupe japonais devrait être bouclée au tout début de 2013.

Avant cette publication, l'action Valeo a clôturé à 36,15 euros (+2,74%), donnant une capitalisation boursière de 2,866 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a repris 17,7% après avoir reculé de 27,68% en 2011.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant