Les arrestations Fifa, "jour triste" pour le football-prince Ali

le , mis à jour à 13:37
1

ZURICH, 27 mai (Reuters) - Le prince jordanien Ali Bin Al Hussein, qui se présente contre Sepp Blatter à la présidence de la Fifa, s'est dit attristé par la dernière affaire de corruption liée à la fédération internationale de football. Le prince Ali a publié un bref communiqué mercredi après l'annonce de l'arrestation par la police suisse de six hauts responsables du football, dont deux vice-présidents de la Fifa, dont l'extradition est demandée aux Etats-Unis. "Aujourd'hui est un jour triste pour le football", a déclaré le prince. Sepp Blatter brigue un cinquième mandat à la tête de la Fifa malgré les critiques contre son leadership et les allégations de corruption qui pleuvent sur le monde du football. Encouragé à se présenter contre Sepp Blatter par des collègues déçus de la gestion de l'administrateur suisse, le prince Ali a promis un grand nettoyage s'il est élu. Le vote est prévu vendredi lors du congrès de la Fifa. Sepp Blatter est présenté comme le favori. Il reste à voir si le dernier scandale annoncé mercredi aura néanmoins un impact sur le vote de vendredi. Le prince Ali n'a pas voulu faire de pronostic. "Clairement, c'est une histoire en cours, dont les éléments commencent seulement à émerger", a déclaré le Jordanien. "Il ne serait pas convenable de faire davantage de commentaire à ce stade." (Julian Linden à Singapour; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • perkele le mercredi 27 mai 2015 à 12:46

    triste ? au contraire, le début d'un grand ménage à faire ... blatter en prison et réattribution des mondiaux des emirats et de la russie à des pays propres...