Les Arméniens d'Istanbul dubitatifs à propos de la loi sur le génocide

le
0
L'adoption par le Parlement français de la proposition de loi sur la négation du génocide arménien suscite la colère des Turcs, les Arméniens du pays préfèrent se taire.

Confrontés à un déferlement négationniste dans les médias depuis que les députés français ont voté en première lecture, le 22 décembre, la loi sanctionnant la négation des génocides, les 60.000 Arméniens de Turquie adoptent un profil bas. En un siècle d'hostilité de la République turque à l'égard de leur minorité, ils ont appris à faire de la discrétion une de leur vertu cardinale. «La loi en France a pour conséquence de braquer les projecteurs sur nous, le "bon" Arménien qui sera contre le texte est recherché, ressent Sibil Cekmen, une jeune cinéaste stambouliote. La communauté préfère ne pas s'exprimer, rester dans l'ombre en attendant que ça passe.»

Seuls les militants arméniens engagés dans la reconnaissance du génocide donnent spontanément leur avis. «Au fond d'eux, les Arméniens sont heureux de cette loi. Mais ils se taisent, à cause de la peur», souligne Robert Koptas, le rédacteur en chef d'Agos, le journal fondé par Hrant D

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant