Les armateurs toujours insatisfaits de la hausse des tarifs du canal de Panama

le
0

(Commodesk) La Chambre internationale de la marine marchande (ICS), qui représente les armateurs, a réagi le 13 juillet à la décision de l'Autorité du canal de Panama (ACP) de repousser au mois d'octobre l'augmentation des droits de passage, initialement prévue pour le 1er juillet. Une deuxième augmentation aura lieu en octobre 2013.

Pour l'ACP, cette décision, prise fin juin, « reconnaît l'importance de préserver la compétitivité du canal » et offre davantage de temps aux professionnels pour ajuster leurs propres prix. Mais pour l'ICS, c'est insuffisant. Les armateurs reconnaissent l'utilité du délai supplémentaire, mais estiment que l'augmentation aurait pu être repoussée à plus long terme, la santé financière du canal restant pour l'instant satisfaisante, au contraire de celles des entreprises du fret, en pleine crise. Les prix du transport maritime restent en effet très bas dans un contexte de surcapacité des navires en service et de ralentissement de la croissance des échanges.

L'augmentation des droits de passage est liée à la nécessité de couvrir les coûts d'expansion du canal, débutée en 2007 et qui doit s'achever en 2014. Ces travaux d'approfondissement et d'élargissement des voies navigables, dont le coût est  estimé à plus de 5 milliards de dollars, permettront à la fois d'augmenter le trafic et d'autoriser le passage de navires plus grands que les « Panamax », baptisés ainsi pour leur capacité à emprunter le canal actuel. Certains armateurs ont d'ailleurs déjà commandé des « New Panamax », conçus pour obtenir pour une capacité maximale en fonction des futures dimensions du canal.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant