Les Argentins réclament le retour de Messi en sélection

le
0
Les Argentins réclament le retour de Messi en sélection
Les Argentins réclament le retour de Messi en sélection

« Clameur populaire pour le retour de Messi » titre l’article de journal qui absorbe Rubén dans ce café de Buenos Aires. Juste au-dessus de la tête de ce fan, la chaîne d’information en continu fait défiler les bandeaux désespérés « Comment remotiver Messi ? », « Messi ne pars pas ! », « Ne lâche pas, on t’aime fort. »

Après la deuxième défaite d’affilée de l’Albiceleste en finale de Copa America face au Chili, ce n’est pas la déroute de leur équipe qui blesse les Argentins mais la démission de « Leo », annoncée dès la sortie du terrain : les messages implorant son retour affluent, jusqu’aux panneaux de signalisation du métro.

« Si on est arrivés en finale, en Coupe du monde (NDLR : en 2014 face à l’Allemagne) ou en Copa America, c’est grâce à lui », estime Rubén, 58 ans. « Avec son tir au but raté, il n’a pas eu de chance, c’est tout », observe cet autre  supporteur. « On ne peut pas rejeter toute la responsabilité sur un seul joueur !, s’exclame Gastor. Mais je comprends sa décision, il est lassé de ne pas être apprécié à sa juste valeur en Argentine, c’est nous le problème », s’accable ce trentenaire.

Une manifestation samedi à Buenos Aires

Alors qu’elle n’hésitait pas à charger le quintuple ballon d’Or pour son supposé manque d’allégeance au pays, la presse nationale entre maintenant dans un exercice d’auto-flagellation. « Reviens, pardonne-nous », conclut l’édito de Clarin, journal le plus lu d’Argentine. Maradona, jamais tendre avec « La Puce » a lui-même réclamé son retour, rejoint par les champions du monde de 1986. Avec un tweet « Ne pars pas Leo » et un appel personnel du président argentin, le retour de Messi est devenu une affaire d’Etat.

« S’il part, toute l’équipe s’effondre », redoute Victor, 36 ans qui veut croire à une décision réversible. « Il doit revenir et nous aider à remporter le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant