Les architectes sont compétents mais trop chers, selon le grand public

le
1

INFOGRAPHIE - Coûteux et superflus ? C’est l’idée que bien des Franciliens se font des architectes, d’après un récent sondage de l’Ordre des architectes en Ile-de-France en partenariat avec Le Figaro Immobilier. Pourtant, les attentes du grand public à leur égard sont fortes.

Ils sont mieux vus que les agents immobiliers, les architectes! Selon un sondage de la profession auprès des habitants d’Ile-de-France, la profession a plutôt bonne réputation. À la question «Quels sont les mots qui vous viennent à l’esprit si je vous parle du métier d’architecte?», les réponses ont eu un écho majoritairement positif: «moderne», «innovation», «rigueur» et «efficacité» et «professionnalisme» sont celles qui sont revenues le plus souvent.

Pourtant, un Francilien sur deux ne se dit pas prêt à faire appel à un architecte pour ses projets immobiliers. En cause? Le prix trop élevé des prestations pour 40% des sondés. En effet pour la quasi-totalité des personnes interrogées, les services des architectes sont chers. Passer par un architecte reviendrait en moyenne entre 8 et 12% du coût global des travaux à réaliser.

De quoi décourager les potentiels clients? Pas vraiment mais les avis diffèrent beaucoup selon l’âge et la catégorie socio-professionelle. À l’inverse des plus âgés et des retraités, les jeunes de 18-24 ans sont plus enclins (60%) à envisager le recours à un architecte. Évidemment, ils sont davantage susceptibles d’avoir un projet de construction ou d’agrandissement à l’avenir, reste à savoir s’ils pourront réunir le budget. Mais toutes tranches d’âge confondues, l’attente est la même: les clients se disent en demande d’un avis professionnel sur la faisabilité de leur projet immobilier.

Une véritable maîtrise technique

D’ailleurs, une fois dépassée cette image négative sur les tarifs des architectes, les répondants s’accordent globalement tous à reconnaître une véritable maîtrise technique à cette profession. Pour le grand public, architecte rime avec expertise. En effet, la dimension technique est celle la plus citée par les personnes interrogées qui y font référence dans 72% des réponses sur le contenu du métier d’architecte. Savoir-faire et maîtrise technique sont les maîtres mots pour ces pointures de la construction et de la maîtrise d’œuvre.

Mais leurs missions sont souvent réduites à la conception d’immeubles et infrastructures publiques, au détriment des constructions individuelles et des dimensions «conseil» et «artistique» (seulement 66% des personnes connaissent ces compétences). La gestion de l’espace, la décoration intérieure ou encore le design font partie des compétences oubliées de ces professionnels qui veulent séduire les particuliers grâce à leurs atouts en gestion de l’espace et en décoration intérieure.

Une profession dont l’image est encore floue

Beaucoup imaginent encore les architectes crayon de papier niché derrière l’oreille pour dessiner les plans d’une construction. Il y a un vrai décalage entre l’image de la profession auprès du grand public et la réalité du métier: aujourd’hui, c’est bien sûr en utilisant des outils informatiques que la plupart des professionnels bâtissent et réhabilitent des maisons individuelles, pour l’essentiel de leur activité.

Dans les esprits, les architectes représentent tout de même un métier porteur pour l’avenir: ils sont fortement attendus sur des propositions innovantes en termes d’aménagement du territoire et d’adaptation urbaine aux nouveaux modes de vie.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • indyta le mardi 5 avr 2016 à 20:02

    oui tres cher..une copie de plan , deux mesures de plus..3 lignes...6500 euros...