Les appels à la clémence se multiplient en faveur de Snowden

le
0
Le New York Times et le Guardian estiment que l'ancien consultant de la NSA mérite de purger une peine réduite s'il décide de rentrer aux États-Unis.

Il y a sept mois, Edward Snowden devenait l'ennemi public n° 1 à Washington. Aujourd'hui, les appels à la clémence se multiplient en faveur de l'ancien consultant de l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA), qui a levé le voile sur l'ampleur du programme américain d'espionnage. Derniers en date: le New York Times et le Guardian . Mercredi, les deux quotidiens ont chacun signé un éditorial plaidant la cause de l'exilé. «Le moment est venu pour les États-Unis d'offrir à Edward Snowden un marché ou une forme de clémence, qui lui permettrait de revenir chez lui», juge l'influent quotidien new yorkais. Le journal britannique, qui a relayé nombres des révélations de l'Américain, va un peu plus loin, saluant «un acte de bravoure» méritant la grâce.

Selon les deux textes, l'ampleur de la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant