Les antiquaires prêts à délocaliser leur biennale

le
0
LES ANTIQUAIRES PRÊTS À DÉLOCALISER LEUR BIENNALE
LES ANTIQUAIRES PRÊTS À DÉLOCALISER LEUR BIENNALE

PARIS (Reuters) - Le président du syndicat français des antiquaires se déclare prêt à délocaliser à l'étranger la Biennale des antiquaires, dont la 26e édition s'ouvre au public vendredi à Paris, si les mesures fiscales du gouvernement avaient un impact sur son activité.

"Après le recul des ventes d'objets courants, la classe moyenne étant de plus en plus ponctionnée en Europe, les mesures fiscales envisagées par le gouvernement pourraient mettre à mal le segment du haut de gamme", s'inquiète Christian Deydier dans une interview à paraître vendredi dans Les Echos.

"Je suis prêt à délocaliser la Biennale à New York ou Hong Kong si nécessaire. On s'embête à faire venir des acheteurs étranger à Paris, alors qu'il n'y a quasiment plus de grands collectionneurs en France?!", ajoute-t-il.

L'édition 2012 de la Biennale des antiquaires, une des plus grandes manifestations du genre au monde, accueille 122 exposants qui présenteront 8.000 oeuvres d'une valeur totale estimée à plusieurs milliards d'euros sous la nef du Grand Palais.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant