Les antichasse demandent une meilleure cohabitation

le
0
La Ligue ROC, ex-Rassemblement des opposants à la chasse, se tourne vers le gouvernement pour engager le dialogue sur le partage de la nature.

Au moment où la saison de chasse démarre, la Ligue ROC, ex-Rassemblement des opposants à la chasse, monte au créneau pour défendre les intérêts des non-chasseurs. Il est, affirme-t- elle dans un communiqué, «difficile de se promener sereinement à pied, à cheval ou en VTT dans une forêt où se déroule une battue, difficile de profiter du calme de son jardin quand le bruit des fusils remplit l'espace sonore».

Selon un sondage réalisé il y a deux ans par l'Ifop pour l'Aspas (Association pour la protection des animaux sauvages), 54% des Français ne se sentent pas «en sécurité» quand ils se promènent dans la nature en période de chasse et autant sont favorables à son interdiction le dimanche.

Présidée par l'astrophysicien Hubert Reeves, la Ligue ROC réclame «un partage de l'espace» et «la réouverture de la table ronde chasse pour trouver un mode de cohabitation».

Chasse du gibier d'eau

Initiée au printemps 2008 par Jean-Louis Borloo, alors ministre de l'É

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant