Les anti-tabac en font-ils trop?

le
1
En accusant la lutte anti-tabagisme de «virer au terrorisme», l'écrivain et académicien Jean-Christophe Rufin a suscité la polémique.

«Qu'on distribue L'Amateur de Cigare à la sortie des écoles avec un petit corona en prime, je n'y suis pas favorable, mais je trouve qu'aujourd'hui la lutte contre le tabagisme vire au terrorisme». Avec ces quelques mots, issus d'un entretien accordé à cette revue spécialisée l'écrivain et académicien Jean-Christophe Rufin a fait scandale.

Interrogé par Le Figaro, il précise légèrement son propos: «Il y a une sorte de fanatisme autour de la lutte contre le tabagisme, explique-t-il, beaucoup d'excès, particulièrement aux Etats-Unis».

Des propos jugés «ahurissants» par le Dr Linda Terrasse, tabacologue à Paris, qui estime qu'«on n'en fait pas du tout assez» sur la question. «Le tabagisme est la première cause de mortalité évitable. La consommation explose dans les pays en voie de développement, et les jeunes fument de plus en plus» déplore-telle.

Une hausse du tabagisme que ne nie pas Jean-Christophe Rufin. Mais, selon lui, le mode d'action des associations

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 3 juil 2012 à 19:43

    Quel est le plus dangereux ?... fumer un paquet par jour...ou se laisser " enfumer" passivement par nos "politicards mafieux" ?...