Les anti-mariage gay veulent peser à l'UMP

le
0
Le candidat à la présidence de l'UMP Hervé Mariton est le seul à proposer l'abrogation de la loi sur le mariage gay en cas d'alternance en 2017.
Le candidat à la présidence de l'UMP Hervé Mariton est le seul à proposer l'abrogation de la loi sur le mariage gay en cas d'alternance en 2017.

Dans la campagne pour la présidence de l'UMP, parler aux militants de La Manif pour tous est un passage obligé. La preuve ? Le candidat Nicolas Sarkozy s'est fait violence pour assister au meeting organisé ce samedi par Sens commun, un mouvement UMP créé par des militants anti-mariage gay. S'il a hésité à se déplacer, c'est parce que l'ancien chef de l'État refuse tout débat pendant cette campagne et évite avec soin ses rivaux Bruno Le Maire et Hervé Mariton. Pour ne pas froisser Sarkozy, Sens commun a donc prévu de faire passer un grand oral aux trois candidats qui se succéderont à la tribune et se croiseront tout au plus dans les couloirs de la salle Équinoxe, à Paris. Outre la loi Taubira et le projet pour l'UMP, Bruno Le Maire s'exprimera sur l'emploi des jeunes et l'Europe, Hervé Mariton abordera les sujets économiques et le rayonnement de la France dans le monde et que Nicolas Sarkozy s'exprimera en dernier sur la cohésion nationale. D'autres élus prendront également la parole, tels les députés Laurent Wauquiez et Philippe Gosselin ainsi que le patron du groupe UMP au Sénat Bruno Retailleau. Aucun jeu de questions-réponses n'est prévu avec les quelque 2 000 sympathisants UMP attendus.

La loi Taubira divise l'UMP

Pour les ténors UMP, il n'est donc pas question de froisser les "cathos", ce gros bastion électoral de la droite. Selon une enquête Ifop publiée fin mai 2012, 66 % des pratiquants réguliers (ces fidèles allant à la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant