Les annonceurs interpellent les candidats

le
0
L'Union des annonceurs réclame le maintien de la publicité sur les antennes de France Télévisions et exclut toute taxe de la publicité sur Internet.

L'Union des annonceurs (UDA) entre à son tour dans la campagne présidentielle. L'organisation, qui compte 300 adhérents dont des poids lourds comme L'Oréal, Auchan, Coca-Cola, Procter & Gamble ou France Télécom-Orange, entend préserver la liberté de communiquer des entreprises en France.

Présidée par Loïc Armand, l'UDA a adressé lundi une lettre aux candidats à la présidence dans laquelle elle fait cinq propositions de nature à «favoriser le développement de la communication publicitaire des entreprises pour stimuler la croissance économique, dont elle est un moteur efficace et reconnu».

À cet effet, elle réclame en priorité que la publicité soit maintenue en journée sur France Télévisions. ­Selon la réforme engagée par Nicolas Sarkozy, toute publicité sera bannie des chaînes du service public fin 2015. L'UDA souhaite aussi que l'interdiction de certains secteurs à la télévision (cinéma et édition) soit levée. «La réforme de France Télévis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant