Les années Sporting de Quaresma

le
0
Les années Sporting de Quaresma
Les années Sporting de Quaresma

Ce jeudi soir, le Sporting Lisbonne se déplace au stade olympique Atatürk pour y affronter un Beşiktaş pour le deuxième match du groupe H de Ligue Europa, soit le "Quaresmico" du foot européen. Idole des Aigles Noirs, Ricardo Quaresma a surtout été formé chez les Leões. Déjà de l'extérieur du pied.

Samedi 22 août dernier. Le Beşiktaş joue son cinquième match de Süper Lig face au Trabzonspor. Premier du championnat, les joueurs de Senol Günes galèrent face à Kevin Constant et ses coéquipiers. Puis, à la cinquante-septième minute, "Ô Cigano" a un grand coup de chance, ou de génie. On ne sait pas vraiment si Quaresma centre ou tir mais il marque à coup sûr et égalise. Trois minutes plus tard, il prend un second jaune pour un coup franc joué trop rapidement. Après avoir fait croire au costume de sauveur, Quaresma laisse ses coéquipiers à 10 perdre à domicile contre Trabzonspor.


Ces trois minutes représentent à elles seules toute la carrière du Portugais : un homme capable du meilleur, comme du pire. Ricardo Quaresma a tout simplement fait du Quaresma : des dribbles vifs et bien sentis, quelques percées de soliste dans le camp adverse, des tacles pieds décollés, mais surtout un but dingue qui viendra lui faire gagner quelques vues de plus sur Youtube, où il collectionne les entrées et ses plus grands fans. Quaresma, ce sont des buts en cascades, des dribbles venus d'ailleurs, mais surtout un geste : "la Trivela", une frappe de balle de l'extérieur du pied apprise et maîtrisée avec un certain Cristiano Ronaldo durant leur apprentissage à "l'Academia", le centre de formation du Sporting. Plus qu'une caresse extérieure de la chaussure, durant ces sept années d'apprenti, "El Mago da Trivela" y a surtout semé les contours de ce que sera sa carrière : le bazar.

Un talent indéniable et des pieds tordus


Installé dans un quartiers chaud de Lisbonne avec une maman Quaresma qui essaie de faire vivre sa tribu comme elle le peut, Ricardo est un garçon avec un certain caractère et se fait rapidement repéré par le Sporting. Et ça, il le doit à son frère, Alfredo, et à Aurelio Pereira, recruteur au SCP. Ce dernier envoie un émissaire observer le grand frère mettre à l'amende les joueurs du Desportivo Domingos Savio. Il y découvre dans le même temps le petit frère, Ricardo. Pereira raconte : "J'entendais souvent parler d'Alfredo Quaresma, au point que j'ai…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant