Les années foot de Michaël Dos Santos

le
0
Les années foot de Michaël Dos Santos
Les années foot de Michaël Dos Santos

Identifié ce mercredi comme étant le deuxième bourreau français de l'Etat Islamique, Michaël Dos Santos a, pendant deux ans et demi, fait partie d'une autre équipe : le CO Vincennes. Retour sur une courte carrière dans le Val-de-Marne qui a commencé loin de la Syrie, dans le Finistère.
Comme souvent, pour les déplacements qui valent le détour, cela se passe en bus. Comme souvent, au CO Vincennes, dans le Val-de-Marne, celui-ci est parqué devant la mairie et attend les ultimes retardataires. Sur le grand parvis, les arbres sont en fleurs. Le printemps 2005 bat son plein et les U13 du COV sont tout excités. Le dernier marmot arrivé, en sueur, le chauffeur peut mettre le cap sur la Bretagne, direction le Finistère et plus précisément Plomelin. C'est dans ce petit coin de France que se dispute chaque année le Mondial Pupilles, un tournoi international où se croisent les meilleures équipes d'Europe. Dans l'autocar, la génération 1992 déconne. Blagues potaches et éclats de rires rythment les déplacements d'une équipe brillante dont un membre de l'équipe garde un souvenir impérissable : "On ne faisait que rigoler. Parfois, c'était un peu compliqué pour les éducateurs, mais en même temps, tu en connais beaucoup des jeunes d'équipes de foot qui ne font pas les cons dans un car ?". Au beau fixe, l'ambiance permet à la mayonnaise de prendre. On a beau approcher de la fin de saison, ce tournoi est le premier pour certains membres de l'équipe. Parmi eux, un super portier. Un certain Riffi Mandanda. Juste devant lui jouera le nouveau défenseur central : Michaël Dos Santos. "Il était peut-être moins brailleur que certains d'entre nous mais pour un premier voyage, il rigolait beaucoup. Et surtout, on a vite compris qu'il regardait tout le temps des films sur son portable. Au fur et à mesure du temps, il est devenu le type derrière avec qui il fallait se mettre pour regarder un bout de film". Un vidéo-club ambulant donc, mais surtout le patron de la défense. Aujourd'hui, Michaël Dos Santos, l'ancien coéquipier, fait la une de tous les quotidiens après avoir été identifié comme le deuxième bourreau français du groupe Etat Islamique, se filmant en train d'exécuter des prisonniers syriens, dont l'Américain Peter Kassig.
"Ce matin, j'ai eu un ancien partenaire au téléphone, il me dit qu'il avait vu la photo de Michael sur internet. On était choqué" dit par téléphone cet ancien partenaire.

Les pieds sortis du bus et les crampons posés sur les vertes pelouses bretonnes, l'adaptation sociale cède sa place à l'adaptation sportive. Si l'Île-de-France grouille de joueurs de talent, Michaël possède des qualités qui lui permettent de vite se faire une place dans sa nouvelle équipe. Son...


Comme souvent, pour les déplacements qui valent le détour, cela se passe en bus. Comme souvent, au CO Vincennes, dans le Val-de-Marne, celui-ci est parqué devant la mairie et attend les ultimes retardataires. Sur le grand parvis, les arbres sont en fleurs. Le printemps 2005 bat son plein et les U13 du COV sont tout excités. Le dernier marmot arrivé, en sueur, le chauffeur peut mettre le cap sur la Bretagne, direction le Finistère et plus précisément Plomelin. C'est dans ce petit coin de France que se dispute chaque année le Mondial Pupilles, un tournoi international où se croisent les meilleures équipes d'Europe. Dans l'autocar, la génération 1992 déconne. Blagues potaches et éclats de rires rythment les déplacements d'une équipe brillante dont un membre de l'équipe garde un souvenir impérissable : "On ne faisait que rigoler. Parfois, c'était un peu compliqué pour les éducateurs, mais en même temps, tu en connais beaucoup des jeunes d'équipes de foot qui ne font pas les cons dans un car ?". Au beau fixe, l'ambiance permet à la mayonnaise de prendre. On a beau approcher de la fin de saison, ce tournoi est le premier pour certains membres de l'équipe. Parmi eux, un super portier. Un certain Riffi Mandanda. Juste devant lui jouera le nouveau défenseur central : Michaël Dos Santos. "Il était peut-être moins brailleur que certains d'entre nous mais pour un premier voyage, il rigolait beaucoup. Et surtout, on a vite compris qu'il regardait tout le temps des films sur son portable. Au fur et à mesure du temps, il est devenu le type derrière avec qui il fallait se mettre pour regarder un bout de film". Un vidéo-club ambulant donc, mais surtout le patron de la défense. Aujourd'hui, Michaël Dos Santos, l'ancien coéquipier, fait la une de tous les quotidiens après avoir été identifié comme le deuxième bourreau français du groupe Etat Islamique, se filmant en train d'exécuter des prisonniers syriens, dont l'Américain Peter Kassig.
"Ce matin, j'ai eu un ancien partenaire au téléphone, il me dit qu'il avait vu la photo de Michael sur internet. On était choqué" dit par téléphone cet ancien partenaire.

Les pieds sortis du bus et les crampons posés sur les vertes pelouses bretonnes, l'adaptation sociale cède sa place à l'adaptation sportive. Si l'Île-de-France grouille de joueurs de talent, Michaël possède des qualités qui lui permettent de vite se faire une place dans sa nouvelle équipe. Son...


...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant