Les animaux rapetissent avec le réchauffement

le
0
Certaines espèces animales et végétales ont diminué de taille avec l'augmentation de la température et du C02 dans l'atmosphère. Lors d'un fort réchauffement de la planète il y a 55 millions d'années, certaines espèces avaient perdu jusqu'à 75% de leur taille.

Le réchauffement climatique aurait une conséquence inattendue : le rapetissement des plantes et des animaux. Selon un article paru cette semaine dans la revue scientifique américaine Nature Climate Change, la mise en perspective de plusieurs études démontrerait que l'augmentation de la température de l'air et de l'eau provoque une baisse de la taille des animaux, des plantes et des micro-organismes.

Les biologistes David Bickford et Jennifer Sheridan, de l'université de Singapour, s'appuient notamment sur des études menées sur une précédente période exceptionnelle de réchauffement climatique. Il y a 55,8 millions d'année, la température de la Terre a augmenté en moyenne de 6°C. Ce «Maximum thermique du passage Paléocène-Eocène» a duré 20.000 ans, et s'est traduit par une baisse drastique de la taille de certaines espèces. Araignées, guêpes, foumis ou scarabées avaient ainsi perdu de 50 à 75% de leur taille habituelle, tandis que les mammifères comme les éc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant