Les animaux, nouveaux sismologues chinois

le , mis à jour le
0
Le parc écologique du quartier de Yuhuatai est devenu l?un des sites de surveillance sismique chinois, avec notamment 2 000 poulets (photo d'illustration).
Le parc écologique du quartier de Yuhuatai est devenu l?un des sites de surveillance sismique chinois, avec notamment 2 000 poulets (photo d'illustration).

Les sismologues de Nankin, la capitale de la province de Jiangsu en Chine, ont installé sept centres d?observation dans les zoos et les parcs animaliers de la région. Objectif : décortiquer à la loupe le comportement de centaines d?animaux pour y trouver les signes d?un tremblement de terre imminent. Le parc écologique du quartier de Yuhuatai est devenu l?un des sites de surveillance sismique, avec 2 000 poulets, 200 cochons et 2 km2 d?étangs piscicoles. Des caméras ont été installées dans le parc, et le personnel établira des rapports sur le comportement des animaux deux fois par jour.

Les crapauds avaient fui l'Aquila

"Les animaux sont parfois stressés avant un tremblement de terre", a expliqué Zhao Bing, le chef du service de surveillance scientifique au Bureau de sismologie de Nanjing, dans un article chinois repris par la BBC. Un scientifique du zoo de Hongshan Forest, un autre site d'observation, certifie que les animaux peuvent être aussi efficaces que la haute technologie pour prédire les séismes : "Les oiseaux deviennent nerveux ; si leurs queues remuent comme celles des chiens, c?est signe qu?il faut redoubler d?attention", a assuré Shen Zhijun.

L?idée de considérer les comportements des animaux comme signes précoces d?activité sismique n?est pas nouvelle. En 2011, les scientifiques ont montré que les animaux étaient capables de détecter les changements chimiques des eaux des nappes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant