Les animaux de compagnie concernés par l'obésité

le
0

Les chiens et chats sont de plus en plus nombreux à souffrir de surpoids ou d'obésité. Il est donc important pour les maîtres de réagir dès l'apparition des premiers troubles et maladies liés à l'obésité.

Une étude menée en 2014 par l'Association des fabricants britanniques de nourriture animalière (PFMA, Pet Food Manufacturers Association) affichait 45% d'obésité ou de surpoids chez les chiens et 40% pour les chats. Des chiffres inquiétants alors que l'obésité n'épargne pas les autres espèces domestiques: 28% des rongeurs sont concernés (lapins, cochons d'Inde et hamsters) et 15% des oiseaux!

Pour 77% des vétérinaires le phénomène s'est considérablement aggravé ces cinq dernières années. En effet, 68% des propriétaires d'animaux domestiques ne respectent pas les conseils nutritionnels des professionnels de la santé animale. Par exemple, un tiers des maîtres distribuent une alimentation non adaptée (les restes de tables), voire du chocolat pourtant toxique pour les chiens et les chats!

Des animaux de plus en plus gros

En France, les vétérinaires sont de plus en plus confrontés à des chiens ou chats souffrant d'obésité ou de surpoids. Cela apparaît assez paradoxal à une époque où l'alimentation pour animaux dite industrielle a fait de réels progrès qualité. Par ailleurs, pour les maîtres privilégiant une alimentation dite ménagère, il est tout à fait possible de nourrir son animal correctement et sans favoriser la prise de poids. L'obésité et le surpoids pouvant être accentués après la stérilisation ou la castration ou par le manque d'exercice.

Les problèmes de poids de l'animal n'influence pas seulement son aspect physique. En effet, cela peut avoir de nombreuses répercutions sur sa santé. En effet, cela provoque parfois des maladies chroniques sévères comme le diabète sucré, certains cancers, des troubles cutanés ou articulaires… Autant de pathologies nécessitant souvent des traitements couteux et à vie! Ceux-ci peuvent dans certains cas être pris en charge et remboursé par l'assurance santé animale pour les maîtres ayant souscrit ce genre de contrat. Par ailleurs, le surpoids ou l'obésité de l'animal réduisent notablement l'espérance de vie des animaux: jusqu'à 2 ans en moyenne, soit une quinzaine d'années de vie transposée chez l'homme!

Mettre son animal au régime et le faire bouger

Pour un léger surpoids il suffit souvent de mettre en place rapidement un programme d'exercices associé à un régime alimentaire. Des solutions simples peuvent être mises en place en suivant les recommandations du vétérinaire pour éviter toute carence.

Dans les cas les plus sévères, il faut parfois avoir recours à un changement alimentaire plus radical avec une nourriture spécialement élaborée pour chiens et les chats souffrant d'obésité. La distribution éventuelle de friandises doit alors être prise en compte dans la mise en place du régime.

Il n'existe pas, comme chez l'humain, de médicaments favorisant une perte de poids pour les chiens et chats. Aussi, pour les animaux les plus sédentaires (chats d'intérieur, chiens et chats âgés…) certaines astuces doivent encourager l'activité physique. Par exemples, il existe certains jouets et accessoires dans lesquels l'alimentation de l'animal peut être cachée. Cela l'oblige, tout en «bougeant», à se réguler.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant