Les Anglais pleurent leur « étoile »

le
0
Les Anglais pleurent leur « étoile »
Les Anglais pleurent leur « étoile »

Londres (Royaume-Uni) De notre correspondante

Malgré la pluie battante, les Londoniens ont continué, hier, à déposer des fleurs sur la place du Parlement. Le portrait de Jo Cox — la députée de 41 ans assassinée jeudi à Birstall, un village du nord de l’Angleterre — était cerné de bougies et de petits mots : « Tu vas nous manquer », « Nous continuerons ton combat pour un monde meilleur ». Certains ont du mal à retenir leurs larmes : « Elle avait deux enfants en bas âge, c’est ce qu’il y a de plus triste, dit Holly, venue avec sa fille de 6 ans. Je veux lui montrer à quel point ce que cet homme a fait est horrible. »

 

« Quand j’ai vu tous ces gens, j’ai voulu me joindre à eux »

 

Tim, stagiaire au Parlement, ne comptait pas traverser la rue pour se joindre à l’hommage. « Mais quand j’ai vu tous ces gens, j’ai eu envie de pleurer et j’ai voulu me joindre à eux », confie-t-il. Chris, lui, rentrait après une journée de travail. Lorsque le métro s’est arrêté à la station Westminster, il en est descendu spontanément pour se recueillir. En arrivant, il a trouvé une petite boîte dorée sur l’herbe avec du papier et des stylos pour que chacun puisse se servir. « J’ai écrit Repose en paix. C’est tellement triste… Elle a perdu la vie à cause du geste vide de sens d’un déséquilibré. » A Birstall, où s’est rendu le Premier ministre David Cameron, les mêmes scènes de recueillement ont montré un pays sous le choc, célébrant à l’unisson la mémoire de la jeune étoile du Parti travailliste.

 

« Liens avec les milieux extrémistes »

 

Hier soir, le chef de la police du West Yorkshire a confirmé que l’enquête se penchait sur les « troubles mentaux » dont semblait être atteint Tommy Mair. L’homme de 52 ans aurait attendu Jo Cox à la sortie de sa permanence parlementaire avant de lui tirer dessus puis de s’acharner sur elle avec un couteau. « La piste des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant