Les Anglais ont exporté du cheval contaminé

le
0
Cinq carcasses de chevaux contenant un médicament interdit dans l'alimentation humaine ont été vendues en France en 2012.

De la viande de cheval en provenance d'Angleterre, impropre à la consommation, se serait retrouvée dans le circuit alimentaire français l'an dernier. C'est ce que dénonce dans la presse et sur les chaînes de télévision anglaises Mary Creagh, députée en charge des questions d'environnement au sein de l'opposition travailliste.

Les animaux avaient été traités avec du phénylbutazone, un anti-inflammatoire non stéroïdien très couramment utilisé. «En médecine vétérinaire il existe des médicaments disposant d'une AMM (autorisation de mise sur le marché) à base de phénylbutazone pour les chiens, chats et chevaux non destinés à la consommation humaine» rappelle l'Anses (agence nationale pour la sécurité alimentaire). «En effet cette substance ne dispose pas de LMR (limite maximale de résidu) indispensable pour tout médicament administré à des...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant