Les anciens FagorBrandt de Lyon déçus par le gouvernement

le
1
LES SALARIÉS DE SITL SE DISENT DÉCUS PAR LE GOUVERNEMENT
LES SALARIÉS DE SITL SE DISENT DÉCUS PAR LE GOUVERNEMENT

LYON (Reuters) - Les salariés de l'entreprise Sitl, fondée sur l'ancien site lyonnais de FagorBrandt, ont fait part mercredi de leur "déception totale" après une rencontre au ministère du Redressement productif.

Inquiets pour l'avenir des 420 salariés de l'entreprise après le dépôt de bilan de Sitl consécutif à celui de FagorBrandt, ils étaient venus chercher des assurances gouvernementales.

"C'est la déception totale", ont déclaré les représentants syndicaux à l'issue de la réunion.

"Nous avons perdu une journée et dépensé 1.500 euros de billets de TGV pour rien", a dit François Bienfait, représentant du CE et délégué CGT de l'entreprise.

Les salariés de Sitl demandaient au gouvernement une aide de l'Etat pour faire la promotion des nouveaux produits lancés par l'entreprise, à savoir les véhicules utilitaires électriques et des pompes à eau industrielles.

"Ça ne se fera pas", a regretté François Bienfait. "Nous voulions également éviter le départ en Pologne de la fabrication des lave-linge et on nous a répondu que celle-ci ne pourrait certainement pas rester à Lyon".

Une centaine de salariés de Sitl ont manifesté mercredi matin à Lyon après une rencontre avec le préfet du Rhône.

Ce dernier a déclaré que l'échéance du 27 janvier pour le dépôt des candidatures à la reprise serait repoussé d'environ un mois pour laisser aux repreneurs et investisseurs potentiels le temps de consolider leurs dossiers.

Quatre Français et un Allemand seraient intéressés par les activités de Sitl qui était, jusqu'à son dépôt de bilan en décembre dernier, positionné sur trois activités: la fabrication de lave-linge en sous-traitance pour FagorBrandt, des véhicules utilitaires électriques et des pompes à eau industrielles.

Catherine Lagrange, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le mercredi 22 jan 2014 à 20:14

    Où ils s’aperçoivent que Hollande est un menteur et les socialistes ne le sont pas. tout ces politicars sont à viré au plus vite dès les municipales