Les anaphores de Hollande, une figure de style inspirée de Sarkozy

le
1

Le chef de l'État continue d'utiliser ce procédé linguistique qui lui avait réussi pendant le débat d'entre-deux tours de la présidentielle avec sa célèbre tirade «Moi président...». Une technique popularisée par Nicolas Sarkozy dès 2007.

Depuis son célèbre «Moi président...» face à Nicolas Sarkozy, François Hollande n'en finit plus de manier les anaphores. Lors de sa conférence de presse mardi à l'Élysée, le chef de l'État a eu recours trois fois à cette figure rhétorique, qui consiste à commencer ses phrases par les mêmes mots. Pour parler de la France tout d'abord en répétant à plusieurs reprises «Ce que je veux que soit la France...», puis des jeunes avec la formule «Quand on a 25 ans...», et enfin avec une tirade sur «La finance...». Une utilisation étonnante quand on sait que ce procédé avait été popularisé par son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, dès 2007. «C'est très ironique de la part de François Hollande car l'anaphore rhétorique marqu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3365316 le mercredi 15 jan 2014 à 16:25

    c est vrai ; c'est même sarco qui lui a montré à faire un trou de 600 milliards dans les caisses, par contre Hollande ne lui arrive pas à la cheville pour les trous