Les «Amis de la Syrie» resserrent leurs rangs à Paris

le
0
Les pays arabes et occidentaux soutenant l'opposition syrienne l'ont appelée à participer à la conférence prévue en Suisse, le 22 janvier.

Ce n'est qu'une «étape», rien de plus, comme le concède un diplomate. Mais, face à la spirale de violence sans fin qui ravage la Syrie, le moindre signe positif, même le plus ténu, est bon à prendre. Réunis dimanche à Paris, les onze pays occidentaux et arabes qui soutiennent l'opposition syrienne ont appelé celle-ci à participer à la conférence internationale dite «Genève 2», convoquée par Ban Ki-moon, le 22 janvier, pour tenter de trouver une solution politique au conflit qui, depuis mars 2011, a fait plus de 130 000 morts. En proie à des débats houleux, la Coalition nationale syrienne (CNS), représentée par son président, Ahmed Jarba, s'est toutefois refusée à dire dimanche si elle irait à Genève. Elle doit à nouveau se concerter vendredi prochain.

La petite lueur que s'efforcent d'entretenir les diplomates réside ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant