Les Américains restituent à l'Irak des objets antiques saisis à l'EI

le
0

BAGDAD, 15 juillet (Reuters) - Les Etats-Unis ont restitué mercredi à l'Irak des antiquités qu'ils ont saisies lors d'une opération contre les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, preuve selon Washington que ces derniers financent en partie leur guerre en se livrant à la contrebande d'objets d'art. Ces objets ont été saisis par les forces spéciales américaines en mai contre un chef de l'EI appelé Abou Sayyaf. Parmi ceux-ci figurent des sceaux cylindriques, des poteries, des bracelets en métal et d'autres bijoux, de même que des fragments de verre provenant, semble-t-il, d'un vase de couleur. L'EI pille depuis l'an dernier les sites archéologiques et les musées du nord de l'Irak, et a diffusé des vidéos montrant ses combattants en train de détruire certains monuments antérieurs à l'apparition de l'islam. "Voilà la première preuve tangible que Daech (NDLR, l'EI) revend des objets archéologiques pour financer ses opérations", a déclaré l'ambassadeur des Etats-Unis à Bagdad, Stuart Jones. "Son but est de les écouler sur le marché noir international des antiquités", a-t-il dit à la presse au musée national à Bagdad, où les objets saisis ont été restitués. Les djihadistes de l'EI ont pillé et détruit des palais gréco-romains et d'autres civilisations dans le nord de l'Irak, notamment sur les sites archéologiques de Khorsabad, Nimrud, Ninive ou encore Hatra. (Saif Hameed; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant