Les Américains ordonnent le retrait sur YouTube d'un film anti-islam

le
1
Les Américains ordonnent le retrait sur YouTube d'un film anti-islam
Les Américains ordonnent le retrait sur YouTube d'un film anti-islam

La justice américaine a ordonné ce mercredi le retrait du site de vidéos YouTube d'un film anti-islam qui avait déclenché en 2012 une vague de violences meurtrières dans les pays arabes.

Une cour d'appel fédérale a cassé la décision d'un tribunal qui avait refusé en première instance de retirer le film «L'Innocence des musulmans» de la plateforme de vidéos américaine, détenue par Google.

La plainte avait été déposée par Cindy Lee Garcia, l'une des actrices du film, qui avait assuré avoir été trompée sur l'objet du brûlot et réclamait son retrait au titre de son droit d'auteur.

Dans sa décision, la cour d'appel a estimé que le réalisateur du film, Mark Basseley Youssef, avait «outrepassé les droits implicites d'utilisation de la performance de l'actrice».

L'actrice menacée de mort

Les juges ont également reconnu que «des dommages irréparables pourraient être commis en l'absence d'injonction (de retirer la vidéo), car (la plaignante) faisait l'objet de menaces de mort». Un religieux égyptien avait lancé une fatwa contre toutes les personnes ayant participé au film.

Cindy Lee Garcia avait été embauchée par Mark Basseley Youssef pour tourner dans un film intitulé «Desert Warrior» (Le guerrier du désert). Le film n'était jamais sorti, mais l'actrice avait découvert sur YouTube un autre film, «L'innocence des musulmans», dans lequel ses scènes avaient été utilisées, détournées et doublées avec des dialogues anti-islam.

Les extraits du film diffusés sur internet en 2012 avaient déclenché une vague de protestations violentes dans le monde musulman. Le 11 septembre, l'attaque du consulat américain en Libye avait causé la mort de l'ambassadeur Christopher Stevens.

Quelques jours plus tard, à Kaboul, la capitale afghane, un attentat suicide avait tué douze personnes, en majorité des travailleurs sud-africains, tandis qu'Al-Qaïda au Maghreb appelait à tuer tous les ambassadeurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le jeudi 27 fév 2014 à 00:24

    "La lâcheté des occidentaux m'effraie plus que les terroristes musulmans" Ibn Warraq