Les Américains laissent un Irak en crise

le
0
Huit ans et neuf mois après le début de l'opération Iraqi Freedom, le dernier convoi de soldats a traversé la frontière avec le Koweït à l'aube. Ce retrait intervient alors que Bagdad traverse une nouvelle crise politique.

Après huit ans et neuf mois de guerre et plusieurs semaines de cérémonies, le retrait américain d'Irak s'est achevé dimanche à l'aube. Le dernier convoi de 110 véhicules de l'armée américaine a traversé la frontière irako-koweitienne à 7H30. Les 500 soldats, à son bord, ont quitté furtivement, au couvert de la nuit, la base de Camp Adder (près de Nassiriya au sud du pays) vers 2H30 en empruntant une route déserte de 350 km pour rejoindre le Koweït. «Je suis impatient d'appeler ma femme et mes enfants pour leur dire que je suis en sécurité. C'est seulement maintenant que je réalise que je suis sain et sauf», a confié un des hommes de ce convoi au New York Times. Nombres de ses camarades ont applaudi à leur arrivée sur le sol koweitien.

Pour des raisons de sécurité, ces derniers soldats n'ont pas pu dire adieu aux Irakiens avec qui ils travaillaient et beaucoup se demandent comment leurs contacts réagiront. Afin d'éviter que des insurgés ne posent des bombe

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant