Les Américains font la leçon aux Européens, en vain

le
0
Le secrétaire d'État au Trésor, Timothy Geithner, s'inquiète des «propos inconsidérés» poussant à sortir la Grèce de la zone euro.

De notre envoyé spécial à Wroclaw.

Les Européens espéraient «un dialogue entre amis», les Américains se présentaient «sans arrogance». Las. Avec la déstabilisation des marchés et une inquiétude croissante des deux côtés de l'Atlantique, le secrétaire au Trésor américain, Tim Geithner, n'a pu s'empêcher de faire la leçon à ses dix-sept homologues de la zone euro réunis vendredi à Wroclaw (Pologne).

Le secours apporté par cinq banques centrales - dont la Fed américaine - aux banques de la zone euro n'aura pas dissimulé longtemps l'absence de réponse politique concertée à la crise. Au nom des Européens, le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker a décliné les projets de Tim Geithner, en évoquant «des différences d'approche avec nos collègues américains». Le secrétaire au Trésor, lui, a mis le doigt là où la monnaie unique fait mal: il s'est inquiété publiquement «du conflit entre les gouvernements et la Banque centrale européenne», une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant